You are currently browsing the tag archive for the ‘littérature’ tag.

L’écrivain aux 1001 nouvelles

Shinichi Hoshi (eng) est un écrivain nouvelliste à l’imagination infinie et aux histoires qui font mouche. Auteur de plus de 1000 nouvelles de science-fiction, appelées « Short-short » (de l’anglais « Short-short stories») au Japon, il écrit aussi bien pour les enfants que pour les adultes, en passant par les adultes ayant gardé une âme d’enfant. Considéré comme l’un des plus grands nouvellistes japonais moderne, on retrouve ses oeuvres jusque dans les manuels scolaires, dans lesquelles ses récits, proposant un regard critique sur la société et les hommes, invitent les élèves à la réflexion.

À travers une écriture simple et sans fioritures, il sait apporter à la fois profondeur et humour à ses histoires pour captiver tous les publics. En plus de réussir l’exercice délicat de fédérer les lecteurs de tout ages, il travaille sur le format de la nouvelle, une forme de littérature qui doit se pratiquer à cadence importante pour qui veut sortir des collectifs et ainsi voir ses propres recueils de nouvelles édités.

L’un des ressort de la nouvelle étant la surprise, elle demande une force d’imagination considérable pour pouvoir être pratiquée sur la durée en évitant l’écueil de la répétition :

« Écrire un roman de plus de 250 pages est à la portée de n’importe quel écrivain plus ou moins doué […] Mais écrire 270 contes, généralement brefs, c’est une autre histoire. Ce n’est plus une question de cadence, mais d’inspiration, cela demande 270 idées. »

Jacques Sternberg préface aux Contes glacés, 1974

Le grand nouvelliste belge Jacques Sternberg ne s’y trompait pas, ayant lui-même dépassé la barre symbolique des 1000 histoires. Le rappel de cette petite règle pleine de bon sens donne la mesure du pouvoir d’imagination exceptionnel de Shinichi Hoshi.

Les nouvelles de Hoshi sont régulièrement mises en image par des artistes dans les moyens d’expressions les plus divers : illustrations, animations, bandes dessinées ou encore courts-métrages.

Short-short animations

Parmi les adaptations animées les plus connues nous trouvons la série des courts-métrages produite par la NHK, diffusée et rediffusée depuis 2008 dans l’émission Le théâtre des short-short de Shinichi Hoshi (星新一ショートショート劇場). Aujourd’hui disponibles en coffret DVD, les 5 galettes de la NHK renferment de petits trésors d’animation, qui ont par ailleurs tournés dans de nombreux festivals au Japon et à travers le monde ces dernières années (Emmy Awards aux États-Unis, World Media Festival d’Hambourg, le festival d’Annecy en France ou le Montréal Film Festival), ne manquant pas de rafler quelques prix au passage.

Sur un total de 50 courts, des réalisateurs aux univers graphiques très différents se côtoient, ajoutant ainsi au plaisir de découvrir les histoires savamment concoctées par Shinichi Hoshi, celui de découvrir différentes facettes de l’animation japonaise.

Studio Pantograph, Ohé ! Sort de là ! おーい でてこーい

Dans ce foisonnement de courts nous trouvons les oeuvres du studio Pantograph (Ohé ! Sort de là ! おーい でてこーい, Le professeur et le robot 博士とロボット, Le téléphone gratuit 無料の電話機) avec des personnages très mignons – rappelant les jouets en bois du français André Hellé – animés en image par image. Le studio réalise par ailleurs des jaquettes de CD, dioramas, statuettes et autres publicités en animation (visibles sur le compte Youtube du studio)

Ryû Kato, Dinosaures d’après-midi 午後の恐竜

Autres courts, autre univers graphique, les adaptations de Ryû Katô (Les dieux 神, Dinosaures d’après-midi 午後の恐竜, Le commencement はじまり) – également présent sur Youtube – font d’avantage ressortir le côté étrange du monde dans lequel évoluent les personnages de Hoshi.

Studio 4ºC, Un robot capricieux きまぐれロボット

En 2004 c’est le studio 4ºC (jp / eng) qui réalise Un robot capricieux きまぐれロボット (eng), une série de 10 épisodes de 2 minutes supervisée par Yoshiharu Ashino (eng) (Tweeny Witches (eng), First Squad), permettant à certains animateurs du studio de passer à la réalisation.

Tadanari Okamoto, Un étrange médicament ふしぎなくすり

Entre 1965 et 1970 déjà les nouvelles de Shinichi Hoshi étaient mises en mouvement par Tadanari Okamoto (eng) (The restaurant of many orders) dans des courts-métrages que l’on peut retrouver dans l’édition DVD rassemblant ses travaux.

Short short mangas

Les histoires de Shinichi Hoshi se déclinent aussi en manga. Plusieurs compilations d’histoires mises en image par différents mangakas ont été éditées chez Akita shoten (jp). Au volet des anecdotes, parmi les mangakas renommés nous trouvons Tsukasa Hôjô (Cat’s eye, City Hunter), qui à l’époque du collège avait choisi d’adapter la nouvelle Un réseau de voix 声の網, une adaptation qui restera finalement inachevée.

Découvrir Shinichi Hoshi

La fée streaming nous permet de découvrir les petits trésors d’animation que Shinichi Hoshi a inspiré, et continue d’inspirer aux animateurs. Les sites Youtube ou Nico Nico Douga (nécessitant de s’inscrire pour voir les vidéos) hébergent quelques unes de ces adaptations. Le meilleur moyen de découvrir ces oeuvres dans des conditions idéales restant bien entendu les DVD en coffret ou à l’unité.

Côté lecture, Shinichi Hoshi a été édité en très peu de langues, et en français seulement 2 nouvelles semblent avoir été publiées dans des revues et anthologies de S.F. à la fin des années 70… autant parler d’incunables ! Si les anglo-saxons, chinois, coréens et tchèques ont la chance de lire cet auteur dans leur langue maternelle, les français devront donc se contenter de quelques titres en japonais vendus à la Librairie Junku à Paris pour les nippophones – le japonais de Shinichi Hoshi étant très accessible, je le conseille à tous les japonisants ! – ou bien sur les versions numériques en anglais (eng) de l’éditeur japonais Biglobe publishing pour les anglophones.

Outre les nombreux recueils regroupant les nouvelles par thèmes, l’éditeur Shinchosha à eu la très bonne idée de regrouper les short-short de Hoshi en trois volumes intitulés Les 1001 short-short de Shinichi Hoshi 星新一ショートショート1001.

Pour tous les fans de nouvelles fantastiques ou de S.F. ayant lu et aimé les Richard Matheson, Jacques Sternberg, Fredric Brown, sans oublié le père des lois de la robotique Isaac Asimov, je ne peux que recommander de découvrir les histoires de Shinichi Hoshi, un auteur inventif et plein de surprises.

Sources :

Le site officiel de Shinichi Oshi (jp / eng)

Mata-Web « Tsukasa Hôjô et ses oeuvres »

Pour aller plus loin :

Si vous avez aimez, alors allez jeter un oeil à ces bouquins :

Fantômes et Farfafouilles, Fredric Brown, Folio (Peut-être le plus proche de Hoshi par sa fantaisie)

188 contes à régler, Jacques Sternberg, Folio (Génie de la micro-nouvelle soupoudrée d’humour noir)

La maison enragée, Richard Matheson, Librio (Flirtant avec l’univers terrifiant de Lovecraft)

Grue des étoiles 星鶴 (eng), oiseau imaginaire créé par Shinichi Hoshi lors d’une séance de dédicace