Louis Riel l'insurgé chez CastermanConstruction d’une nation

Trop souvent dans notre vision contemporaine franco-française du Canada, ce pays est partagé entre un territoire anglophone et francophone. Cette vision bipolaire ne rend pas honneur à ceux qui contribuèrent à bâtir la nation canadienne : les Metis de la province de Manitoba. A travers la biographie de celui qui s’insurgeât contre le despotisme de la nation Canadienne au XIXème siècle sur ces peuples autochtones, Chester Brown nous invite à découvrir une partie de l’histoire de ces résistants, descendants à la fois des Européens et des Amérindiens.

Louis Riel l’insurgé retrace la lutte de cet homme qui, refusant les traités iniques des canadiens anglophones, consacra sa vie à défendre les terres de ses ancêtres, descendants des premiers colons européens ayant trouvé une certaine harmonie en s’étant mêlés aux amérindiens. La suite des évènements décrits dans cette bande dessinée couvre seize années de résistance, ponctuées de luttes armées et de périodes d’exiles, la brièveté des premières étant inversement proportionnelles à la longueur des secondes, l’insurrection à son prix.

A propos de la création de l’album Louis Riel, des choix graphiques et narratifs fait par Chester Brown, je vous conseils la lecture de l’interview donnée au site du9 en 2004. Nous y apprenons notamment le désir de l’auteur de traité des abus de pouvoirs des autorités (il se déclare lui-même libertarien), mais également sont refus de verser dans le mélodramatique. Pour garder cette distance nécessaire à une vision objective des événements décrits, l’auteur « limite l’utilisation de plans rapprochés et garde toutes les cases à la même taille ». C’est de là que découle l’usage du fameux gaufrier et d’un graphisme très ligne claire, qui au-delà du simple rendu esthétique, contribue dans une certaine mesure à limiter la charge émotionnelle du dessin.

Chester Brown

Auteur Canadien de langue anglaise né en 1960, Chester Brown fait partie de cette génération d’auteurs (Seth, Joe Matt, Adrian Tomine, etc.) qui poursuivent la voie de l’underground du comics nord américain tracée par les Robert Crumb, Gilbert Shelton et tous les autres. Si le ton iconoclaste des aînés a laissé place à plus de gravité, il n’en garde pas moins cette envie de bousculer les lecteurs.

Bibliographie non-exhaustive de Chester Brown :

Je ne t’ai jamais aimé / 2001 / Les 400 coups

Le Playboy / 2001 / Les 400 coups

Louis Riel l’insurgé / 2004 / Casterman

Pour aller plus loin :

Interview de Chester Brown sur du9

Biographie de Louis Riel sur le Dictionnaire biographique du Canada en ligne

Vous avez lu et aimé ? Alors allez zyeuter par là :

Une histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours, de Howard Zinn et/ou son adaptation en BD intitulée Une histoire populaire de l’empire américain par Mike Konopacki

Le gouvernement provisoire métis de décembre 1869

Publicités